emotions

Les troubles du comportement alimentaire sont étroitement liés à l’histoire de la personne, son formatage culturel, son carcan éducationnel et les empreintes émotionnelles laissées par les événements traumatisants. Chacun de nous est subordonné à son passé mais il ne tient qu’à nous d’en faire une force plutôt qu’un handicap.

Lorsque la prise en charge nutritionnelle ne suffit pas à traiter le trouble du comportement alimentaire, le recours aux thérapies brèves me semble parfaitement indiqué. Ces méthodes s’intéressent aux processus émotionnels sous-jacents qui font échos au problème psychologique. Bien que moins conventionnelles, elles ont le mérite d’être rapides et efficaces.

Parmi ces méthodes alternatives, ma préférence va vers la PBA et l’Hypnose. Ces techniques doivent être bien maîtrisées par le thérapeute pour que le patient puisse en retirer un bénéfice. La technique de l’anneau virtuel doit être réservé aux problèmes d’hyperphagie.